Shada Hassoon remporte la Star Academy panarabe

Shada Hassoon brandissant le trophée de la victoire.

Shada Hassoon a remporté, samedi, la version panarabe du jeu de télé-réalité Star Academy Middle-East. La jeune chanteuse maroco-irakienne a notamment été élue avec le sept millions de SMS envoyés pour elle par ses compatriotes irakiens.

Lorsque le verdict est tombé, Shada Hassoon est tombée à genoux, enveloppée dans le drapeau de la patrie de son père : l’Irak. Samedi, la chanteuse maroco-irakienne de 26 ans a remporté la quatrième édition de la Star Academy Middle-East (Moyen-Orient), la version panarabe de cette émission de chant. Elle s’est imposée devant les 19 candidats qui compétaient dans ce programme panarabe organisé au Liban et produit par la société néerlandaise Endemol.

Parmi les prétendants au titre de meilleur chanteur de la saison, on comptait des représentants d’Oman, de Bahreïn, du Liban, du Koweït et du Royaume d’Arabie Saoudite. Côté Maghreb, deux Marocaines, trois Tunisiens (dont deux filles) et trois Egyptiens (idem) étaient en lice. Pendant quatre mois, tous se sont mesurés lors des primes présentés par Hilda Khalifeh. Pour la finale, Shada Hassoon était confrontée à une Libanaise, une Egyptienne et une Ethiopienne.

« Je remercie l’Irak »

C’est finalement elle qui s’en est tirée avec les honneurs. Il faut dire que la mobilisation en faveur de Shada Hassoon était de taille. Le grand soir, les Irakiens ont voté en masse en envoyant des SMS avec leur téléphone portable. Résultat, sept millions de messages en faveur de la métisse Maroco-Irakienne, qui a vécu la majeure partie de sa vie au Maroc. « Je remercie Bagdad, je remercie l’Irak », avait déclaré, très émue, la jeune femme à la chaîne irakienne Al-Charkia.

Les Irakiens, victimes d’une coupure de courant au moment de l’annonce, ont aussi célébré la nouvelle en tirant des coups de feu en l’air. La victoire de Shada Hassoon a mis un peu de baume au cœur de son peuple, qui souffre toujours de la guerre.

 Visiter le site de la Star Academy Middle East