Sexe halal

Heba Qotb, par Khalid

L’égyptienne Héba Qotb anime une émission sur la sexulaité sur la télévion El Mehwar, dispense ses conseils d’experte dans divers hebdomadaires et échange avec les jeunes sur le sujet via un site internet. Une liberté de ton qui ne plaît pas à tout le monde en Egypte, mais dont elle trouve des justifications dans la Chariah.

Élève du Lycée français du Caire, Héba Qotb ne supportait pas les attitudes phallocrates de ses petits copains de cours de récréation ; elle le leur faisait comprendre gentiment, à grands coups de karaté. Aujourd’hui, un voile élégant sur la tête, cette mère de trois filles discute doctement de l’orgasme féminin, de l’impuissance masculine, de la fellation, de la masturbation dans son émission « Kalam Kibir » (« discussion sérieuse ») diffusée par la chaîne satellitaire égyptienne « El Mehwar » à destination de tout le monde arabe… Pour aggraver son cas, elle écrit aussi pour divers hebdomadaires et s’adresse directement à la jeunesse à travers le premier magazine électronique du genre, Boss we toll (Jette un coup d’œil !).

Les stages organisés dans sa clinique s’adresse aux jeunes fiancés, aux femmes mariées, aux adolescents et aux spécialistes… Pourtant, malgré tous ses désirs, cette sexologue surdiplômée ne fait pas que des heureux dans une société foncièrement conservatrice… Mais si Héba Qotb se heurte de plein fouet aux traditions, elle dégaine pour contre-attaquer ses deux armes favorites : la science et… la Chariah, qui selon elle aborde les moindres détails de la relation intime du couple et du sexe « cadeau de Dieu »… incapables de répliquer sur le plan religieux, certains, tel l’ancien député Al-Badri, s’insurgent autrement contre ces émissions déplacées : « les animaux ont-ils besoin de cours d’éducation sexuelle pour se rencontrer ? » Quand on parlait d’évolution des mœurs, on ne pensait pas devoir remonter à Darwin…

Par Robert Dalais, pour Bakchich

Caricature : Khalid