Sénégal : vive mobilisation contre le rapt des lycéennes par Boko Haram !

La société civile sénégalaise est très mobilisée pour la libération des jeunes lycéennes enlevées par Boko Haram. Depuis le rapt, les manifestations de plusieurs dizaines d’associations ne cessent de se multiplier pour soutenir les familles des victimes et protester contre les attaques du groupe terroriste Boko Haram. Ce dimanche c’est le Regroupement des femmes pour la paix et la cohésion du Sénégal qui organise une journée de prière pour les lycéennes. Reportage.

A Dakar,

La salle est bondée de monde ce dimanche après-midi dans l’hôtel méridien, à Dakar. Tous vêtus de boubous blancs les Sénégalais ont répondu nombreux à l’appel du Regroupement des femmes pour la paix et la cohésion au Sénégal. Chapelet à la main, Femmes d’un certain âge, jeunes filles, enfants, hommes, tous ont tenu à participer à cet évènement. Sans compter les nombreux guides religieux représentant chacun les quatre confréries religieuses du pays. Ces derniers ont récité plusieurs verset coraniques pour la libération des jeunes filles. L’heure était donc au recueillement spirituel dans ce lieu comble, abritant au moins une centaine de personne.

« La femme est la moitié du ciel »

C’est dans cet état d’esprit que Nafissatou Diop Cissé, Présidente du Regroupement des femmes pour la paix et la cohésion du Sénégal a organisé cet évènement, a-t-elle confié à Afrik.com. « Je veux rappeler à Boko Haram que la femme est la moitié du ciel. Je leur demande de libérer les jeunes filles de les laisser aller à l’école. J’ai organisé ce jour de prière car j’ai pensé qu’en étant une femme, c’est vraiment désolant que des lycéennes soient enlevées, explique Nafissatou Diop Cissé. J’ai pensé que la prière pouvait tout régler. La guerre du terrorisme est à nos portes. l’intégrisme religieux est intolérable. Et l’air de l’esclavage et des mariages forcées est révolue.»

Même son de cloche pour ce guide religieux qui a aussi participé à la manifestation : « Ce que Boko Haram fait est contraire à l’Islam. Aujourd’hui il était important qu’on se réunisse l’occasion d’orienter les regards vers le véritable message de l’islam qui est une religion de paix. L’Islam est la cité de la paix. Ce qui se passe au Sénégal, où toutes les confréries vivent en paix et en harmonie n’existe nul par ailleurs dans le monde », conclut-il.

Cet évènement est loin d’être le premier depuis que les lycéennes ont été enlevées par Boko Haram. La société civile sénégalaise s’est particulièrement mobilisée contre le rapt pour soutenir les familles des victimes. De nombreuses manifestations et marches de dizaines d’associations ont eu lieu sur la place de l’Obélisque. La dernière en date s’est tenue vendredi. Et la mobilisation va apparemment continuer de plus belle!