Sénégal : un député proche de Macky Sall cité dans une sombre affaire de faux billets

Le Président du Sénégal, Macky Sall

Député à l’Assemblée nationale et principal responsable de la section de Golf Sud (banlieue) de l’Alliance Pour la République (APR), parti au pouvoir au Sénégal, Seydina Fall dit « Bougazelli » a été citée dans une sombre affaire de faux billets de banque. Cette affaire lui a même valu une interpellation par la Section de Recherches de la gendarmerie.

Seydina Fall alias « Bougazelli »

L’affaire a pratiquement fait la une de tous les quotidiensn ce vendredi 15 novembre 2019. Il s’agit de l’interpellation de Seydina Fall dit « Bougazelli », député à l’Assemblée nationale et principal responsable de l’Alliance Pour la République (APR), parti au pouvoir au Sénégal de Golf Sud. C’est parce qu’il a été cité dans une sombre affaire de faux billets de banque. Selon différentes sources dont les quotidiens de la place ont fait état, tout est parti de l’interpellation de six individus, qui ont ensuite mouillé l’honorable député.

C’est ainsi qu’il a été cueilli à son domicile sis à Guédiawaye. Et comble de malheur, les pandores auraient trouvé dans le coffre de son véhicule des caisses remplies de fausses coupures d’euro et de dollars. Dans les colonnes de certains quotidiens sénégalais, le député a confirmé son interpellation par les éléments de la Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane, avant de nier toute implication dans cette affaire. Selon lui, son seul tort a été d’avoir prêté son véhicule à quelqu’un, qui a été interpellé avec de faux billets de banque pour ensuite dire que le véhicule appartenait au député Seydina Fall.

« C’est cette déclaration qui a motivé ma convocation à la gendarmerie alors que je suis en pleine session ordinaire. Mais je ne suis mêlé ni de près de loin à cette affaire. Les gendarmes m’ont entendu et libéré. Mais je n’ai rien à voir dans cette affaire », a soutenu le député Bougazelli. Cueilli puis entendu le jeudi, le député était ressorti libre des locaux de la gendarmerie, mais devant déférer à une convocation le vendredi à 10 heures. Mais selon les mêmes sources citées par la presse du jour, le député Seydina Fall Bougazelli a fait faux bond aux enquêteurs qui l’ont attendu en vain, durant toute la matinée.

Il est fait état que le député n’était pas à son domicile et que son téléphone portable était éteint, avant que d’autres sources révèlent qu’il serait malade et interné dans une clinique de la place. En tout état de cause, il s’avère que cette bruyante affaire est encore loin de livrer tous ses secrets