Sénégal : un député de Macky Sall en prison pour une affaire de faux billets

Le Président du Sénégal, Macky Sall

La majorité parlementaire du Sénégal, conduite par la coalition Benno Bokk Yaakaar, qui a porté le Président Macky Sall est traversée par une affaire de faux billets de banque. C’est le désormais ex-député Seydina Fall alias Bougazelli qui est indexé et il a été déféré au parquet, ce vendredi 22 novembre 2019, en même temps que ses co-inculpés.

Il y a une semaine, une affaire de faux billets de banque a éclaboussé le député Seydina Fall alias Bougazelli, responsable de l’Alliance Pour la République (APR), membre de la majorité parlementaire, conduite par la coalition Benno Bokk Yaakaar qui a porté le Président Macky Sall au pouvoir. Depuis une semaine, cette affaire tient le pays en haleine et un élément nouveau est intervenu, ce vendredi 22 novembre 2019, avec le déferrement de l’ex-député au parquet, en même temps que ses co-inculpés. Ainsi, la Section de recherche (SR) de la gendarmerie de Colobane, à Dakar, a bouclé son enquête dans le cadre de cette affaire.

Seydina Fall alias « Bougazelli »

Selon nos sources,  les délits d’association de malfaiteurs, contrefaçon de signes monétaires et complicité pourraient être retenus contre Seydina Fall Boughazelli et tous les autres membres de la bande, qui ont eu à bénéficier de plusieurs retours de parquet. Parmi les co-accusés de l’ex-parlementaire, il y a un Burkinabé et le rappeur Guesthia. Dans cette affaire, tout est parti de l’interpellation de 6 individus, qui ont été pris la main dans le sac et c’est lors de leur interrogatoire, qu’ils ont mouillé l’ex-député Seydina Fall alias Bougazelli. C’est ainsi qu’il a été cueilli à son domicile sis au quartier Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar.

Lors de la perquisition, les gendarmes auraient trouvé une importante somme d’argent en faux billets de banque, notamment des euros et des dollars, dans son véhicule. Entendu le même jour, il a été reconvoqué le lendemain vendredi, malgré le fait qu’il ait nié les faits, arguant avoir prêté son véhicule à un tiers. Mais à l’heure convenue, il a brillé par son absence à la section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Après une disparition de près de 3 jours, Bougazelli a fait sa réapparition, non sans démissionner de l’Assemblée Nationale, pour dit-il, permettre à la justice de faire son travail.

En tout cas la machine judiciaire s’est bel et bien emballée, car après 24 heures de garde-à-vue à la section de recherches, il a été déféré au parquet, en même temps que ses compagnons de fortune.