Sénégal : qui est le malade de Covid-19 en contact avec Macky Sall ?

Le Président du Sénégal, Macky Sall

Les Sénégalais, dans leur ensemble, se demandent qui est cette personne malade de Coronavirus, avec qui le chef de l’Etat Macky Sall était en contact, au point que le Président se mette en quarantaine, à compter de ce mercredi 24 juin 2020, veille de la réouverture des classes pour les élèves qui ont un examen à passer.

Alors qu’il vient d’envoyer au front les élèves en classe d’examen, le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, a été annoncé en quarantaine. Selon un communiqué de la présidence de la République, Macky Sall a subi un test revenu négatif. Mais, conformément aux recommandations médicales en la matière, le dirigeant « s’est mis en quarantaine pour une durée de deux semaines, à compter de ce mercredi 24 juin ».

Quatorze jours, c’est la durée d’observation nécessaire. La durée de tous les dangers. Car, dans quatorze jours, les Sénégalais seront doublement édifiés. D’une part, ils sauront en effet si leur cher Président est atteint de Coronavirus, d’autre part, ils sauront aussi si les contagions auront explosé en milieu scolaire. Une durée très significative et qui laisse planer le doute sur le rapprochement évoqué du Président Sall avec un malade de Covid-19.

D’autant que depuis bientôt quelques semaines, Macky Sall est en confinement. Aucune sortie, le dirigeant fait quasiment tout en visioconférence. Qui a donc pu attraper le virus dans son entourage proche au point de constituer une menace pour le chef de l’Etat sénégalais ? Question qui taraude les esprits, et qui ne tardera sans doute pas à trouver une réponse.

Pour l’heure, une seule chose est sûre, les élèves en classe d’examen reprennent les classes ; ce jeudi 25 juin 2020, sur ordre du chef de l’Etat qui, positif au Coronavirus ou non à la fin de sa quarantaine, devra assumer la pleine responsabilité de son acte. D’autant qu’à ce jour, le Sénégal compte 6 129 cas de Covid-19 pour 93 morts. Des chiffres qui prennent des proportions inquiétantes.

A lire : Quand Macky Sall met le Sénégal en danger