Sénégal : Oumar Lamine Badji tué par des hommes armés

Le président du Conseil régional de Ziguinchor, Oumar Lamine Badji, a été tué dans la nuit de samedi à dimanche dans son village natal de Sindian (cinquantaine de kilomètres au nord de Ziguinchor), par des hommes armés de fusils se réclamant du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Selon un membre de la famille, Oumar Lamine Badji, également membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS au pouvoir), a été capturé par ses assaillants qui l’ont égorgé et brûlé sa maison ainsi que son véhicule avant de s’évanouir dans la nature.

Le corps du défunt a été transféré vers 1 heure du matin ce dimanche à l’hôpital régional de Ziguinchor par l’Armée sénégalaise, en attendant la décision des autorités relative aux funérailles.

L’on s’interroge encore sur le mobile de cet acte ignoble, même si certains observateurs lient cet assassinat aux représailles promises par la branche armée du MFDC farouchement opposée à l’opération de déminage de la région, entreprise par l’Armée sénégalaise.

Deux soldats démineurs avaient été tués la semaine dernière et plus d’une dizaine de personnes blessées, à la suite d’une embuscade tendue aux démineurs par les rebelles.

Oumar Lamine Badji est la deuxième personnalité politique de la région casamançaise à avoir été assassinée, après Mamadou Cissé, un député du Parti socialiste, tué dans les mêmes conditions, il y a 16 ans, par une bande d’hommes armés qui se réclamaient du MFDC.