Sénégal : Macky Sall refuse-t-il de gracier Khalifa Sall ?

Le Président du Sénégal, Macky Sall

La médiation et la diplomatie menée par des personnalités n’auront pas convaincu le Président du Sénégal, Macky Sall, à prononcer la libération de Khalifa Sall à travers une grâce présidentielle.

L’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall

Le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, refuse-t-il de gracier l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall ? Tout porte à le croire. Alors que Khalifa Sall était présenté comme étant prioritaire sur la liste des personnes qui seront graciées par le Président Macky Sall, il n’en est rien au finish. Sur les 426 personnes graciées, dont 370 remises totales de peines et 56 remises partielles, le nom de Khalifa Sall n’y figurait pas. L’ancien maire de Dakar a été condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme pour détournement de deniers publics. Il est emprisonné mars 2017.

Certaines indiscrétions indiquent que Khalifa Sall n’était plus légitime pour bénéficier de la grâce présidentielle, du fait qu’il ait récemment introduit un recours à la Cour suprême sur son mandat de député, après avoir été débouté par la Cour Suprême. D’autres par contre indexent la volonté de Macky Sall de le maintenir en prison, car, « on a vu un Karim Wade sortir nuitamment de prison et prendre l’avion pour Dubaï au vu et au su de Macky Sall ».

Ayant ainsi fêté la Tabaski en prison, Khalifa Sall a dressé un message au peuple sénégalais. « En ce jour d’Aïd al Adha, je formule des vœux de paix et de prospérité pour le Sénégal. Je prie également pour un hivernage pluvieux et pour des récoltes abondantes pour les paysans (…). Que le sacrifice du prophète Ibrahim nous inspire face aux épreuves et nous guide dans la quête du droit chemin. Qu’Allah veille sur notre pays et sur le peuple sénégalais », a dit l’ex-maire de Dakar.