Sénégal : Macky Sall président de la CEDEAO

Le Président sénégalais Macky Sall été élu président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lors du 47ème sommet de l’organisation, à Accra.

Macky Sall est le nouveau président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le Président sénégalais a été élu, ce mardi 19 mai 2015, lors du 47ème sommet de l’organisation à Accra. La 47ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO s’est tenue mardi sous la présidence de John Dramani Mahama. Le chef de l’Etat ghanéen a transmis la présidence de l’organisation à son homologue sénégalais, Macky Sall.

Dans son communiqué final, l’organisation a réitéré « sa détermination à renforcer les bases d’une croissance résiliente en Afrique de l’Ouest et s’est félicité « notamment des efforts engagés pour amorcer et réussir la phase post-Ebola de reconstruction des économies des Etats affectés ».
La conférence « se félicite également de l’approche régionale arrêtée à cet effet et réaffirme son soutien aux différents plans de relance économique élaborés par la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone ».

Elle a également salué « la pertinence de ces plans articulés essentiellement autour de la reprise des services de base, de la protection sociale, des infrastructures économiques, de la résilience et de la sécurité alimentaire».
Les chefs d’Etat ont lancé « un appel à la Communauté Internationale et à l’ensemble des partenaires au développement de la CEDEAO afin qu’ils apportent massivement leur soutien aux efforts de redressement économique des pays sus visés ».

La conférence d’Accra a aussi décidé d’annuler la dette de vingt millions de dollars de la République de Guinée relative au prêt accordé à cet Etat membre pour appuyer son secteur de l’énergie. Le Sommet s’est aussi félicité de la déclaration de la fin de l’épidémie Ebola au Liberia et des « actions énergiques engagées par la Guinée et la Sierra Léone pour arrêter la propagation. Toutefois, la conférence souligne la nécessité du maintien d’une vigilance toujours plus élevée ».

A Accra, les chefs d’Etat ont entériné la création du Centre régional de contrôle et de surveillance des maladies avec siège au Nigeria.