Sénégal : Macky Sall pique une colère noire

Le Président du Sénégal, Macky Sall

Le Président du Sénégal, Macky Sall, en visite en France, a piqué une colère noire. Les détails.

A Dakar,

Au cours d’une visite de 96 heures en France, le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, après avoir refusé de rencontrer les cadres de son parti, Alliance pour la République (APR), a fini par accéder à leur requête. A l’ordre du jour de cette rencontre, le bilan, notamment financier, de la dernière Présidentielle. La suite n’a pas été heureuse pour les Apéristes de Paris.

Alors que le Président Macky Sall avait mis les moyens pour gagner en France le scrutin présidentiel de février 2019, les résultats étaient très loin des attentes. Des objectifs loin d’être atteints qui ont poussé le chef de l’Etat sénégalais à réclamer un bilan à Ameth Sarr et compagnie. Le contenu du texte a donné le tournis au patron de l’APR, qui s’est dit très déçu.

« Je pensais que ce bilan était fait suite à une assemblée générale, mais je me rends compte que ce n’est pas le cas. C’est un faux bilan. Vous m’avez trahi, vous n’avez pas travaillé et pire, à chaque instant vous demandez une rallonge budgétaire. Vous avez utilisé l’argent à d’autres fins, mais on verra », a menacé le chef de l’Etat.

« Vous ne travaillez pas et vous empêchez les autres de le faire. Cette victoire dont vous vous targuez à tout moment est pire », a ainsi reproché le Président du Sénégal aux responsables de son parti à Paris, qu’il accuse d’être les véritables problèmes de sa famille politique en France. il ne serait pas étonnant de voir des sanctions tomber suite à ce voyage du chef de l’Etat sénégalais.

Par ailleurs, il se susurre que Paris est la partie visible de l’iceberg, car des responsables sénégalais comme Augustin Tine et autres Abdou Mbow ont fait pire, en utilisant la quasi-totalité des fonds alloués pour la campagne électorale à d’autres fins. Il est d’ailleurs reproché à Augustin Tine le château qu’il a fait construire dans son village.