Sénégal : Macky Sall donne le premier coup de pioche du BRT

Le Président Macky Sall, hier, au lancement des travaux du BRT

Le Président du Sénégal, Macky Sall, a officiellement lancé les travaux du Bus Rapide de Transit (BRT), qui reliera la banlieue à la capitale sénégalaise. Une démarche qui relève aux yeux du chef d’Etat, d’une volonté d’asseoir un système de transport propre et efficace.

Le souci des populations de la banlieue, qui éprouvaient d’énormes difficultés à rallier Dakar, ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir. En effet, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, vient de donner le premier coup de pioche du Bus Rapide de Transit (BRT). D’un coût global de 300 milliards FCFA, ce projet va mobiliser un parc automobile de 144 bus articulés qui seront mis en circulation pour transporter, quotidiennement, 300 mille passagers avec une cadence de desserte jalonnée en 23 stations fermées. Le projet, mis en œuvre dans le cadre de l’amélioration de la mobilité urbaine, qui sera construit sur un linéaire de 18 kilomètres, va traverser 14 communes de la région de Dakar.

Prenant en compte la problématique de la sécurité routière et alliant rapidité, sécurité et confort, le BRT va ainsi faciliter la mobilité entre Guédiawaye et Dakar et permettre ainsi aux populations de la banlieue de se départir des tracasseries jusqu’ici connues avec le système de transport classique et d’aller travailler à Dakar puis rentrer tranquillement. En effet, au-delà des prix abordables, le BRT réduira de moitié, la durée du trajet entre Guédiawaye et Dakar. Le projet est bâti sur la base d’un mécanisme de financement innovant, intégrant l’investissement privé à hauteur de 15%, pour l’acquisition et l’exploitation d’un matériel roulant, répondant aux standards internationaux.

Le Président Macky Sall a notamment déclaré,  « dans mon projet politique « liggeyal ëlëk) (travailler pour le futur), j’ai tenu à inscrire les services de mobilité collective, dans les 5 accès universels, à assurer à l’ensemble de nos concitoyens.  Ainsi à travers la mise en place d’un système de transport public de dernière génération, mon ambition est de bâtir un réseau de mobilité collective qui optimise, pour la nation, les coûts élevés des transactions économiques. Le BRT, le TER en cours d’achèvement, la rénovation prochaine du chemin de fer Dakar-Bamako, la réhabilitation du transport collectif urbain et interurbain privé, la construction des ponts à Dakar, concourent tous à la satisfaction de l’objectif de mobilité pour tous ».

En définitive dit-il, le projet BRT relève d’une ambition de doter le pays d’un système de transport multi-moderne, apte à concilier les objectifs d’ordre économique, écologique et social.