Sénégal : libération de quatre personnes accusées de « complot »

Quatre personnes arrêtées et placées en garde à vue le 18 mars dans le cadre d’une enquête sur « un complot » visant au « renversement du régime » sénégalais, annoncée le week-end dernier par le gouvernement, ont été libérées, a indiqué mardi à l’AFP une source sécuritaire. Elles « ont été remises en liberté hier (lundi) soir. Pour les charges, on attend d’y voir plus clair. On n’a pas encore clôturé l’enquête », a déclaré cette source. « Des informations précises et concordantes nous sont parvenues, faisant état de différentes réunions organisées par des jeunes de Benno Siggil Senegal » (Ensemble pour le renouveau du Sénégal), la coalition de l’opposition, « de groupements d’artistes, mouvements d’étudiants et leaders politiques », avait affirmé le ministre de la Justice, Cheikh Tidiane Sy, à la veille de manifestations de partisans du président Abdoulaye Wade, de l’opposition et de la société civile.