Sénégal : les femmes chefs d’entreprise se mobilisent

A Dakar, une association pour la promotion des femmes dans l’entreprise vient de se créer. Objectif : développer un réseau d’entraide économique.

C’est officiel, depuis samedi dernier, les femmes chefs d’entreprise ont leur signe de reconnaissance, l’Afepes, l’Association des femmes pour la promotion de l’entreprise au Sénégal. Plus de deux mille femmes membres ont participé à Dakar à son assemblée générale constitutive.

Créée il y a quatre mois, l’association est  » apolitique et indépendante « , selon sa présidente, Oulima Dloum, et  » regroupe près de 4000 femmes d’affaires, de 35 à 50 ans, commerçantes, dirigeantes de micro-entreprises dans divers secteurs d’activités.  » Le premier objectif s’articule autour de l’entraide de ces femmes, financière ou technique.  » Nous voulons réunir des fonds pour aider nos consoeurs qui se lancent, organiser des formations de gestion de l’entreprise, ou décrocher des financements « . Exemples : élaborer des partenariats avec des entreprises d’Afrique centrale pour mettre en place un système de conservation du poisson au Sénégal ; créer une mutuelle d’épargne et de crédit.

Un container par mois

Mais l’Afepes n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et affiche des ambitions internationales.  » Nous voulons créer des réseaux avec les femmes sénégalaises vivant dans le monde entier, poursuit la présidente. Nous avons déjà une cellule à New-York où nous voulons acheminer un container une fois par mois pour répondre aux besoins du marché local en objets d’art ou produits cosmétiques.  »

Au Sénégal, la femme, qui représente 52 % de la population active, est considérée comme le pilier de la famille.  » Avec l’Afepes, nous souhaitons, en tant que femmes chefs d’entreprise, nous affranchir de toute subordination, et aboutir, à terme, à une intégration de la femme africaine dans tout le continent. «