Sénégal : les défis des médias épluchés par le forum Bloomberg Africa Business Media Innovators (ABMI)

La 5e édition du forum annuel Bloomberg Africa Business Media Innovators (ABMI), a été ouverte à Dakar le 10 novembre 2019. Une occasion pour les acteurs d’éplucher les défis qui se dressent devant les médias africains.

Les défis du secteur des médias africains ont été passés au peigne-fin par la 5e édition du forum annuel Bloomberg Africa Business Media Innovators (ABMI), ouverte à Dakar le 10 novembre 2019. Il s’est agi également de faire en sorte que la confiance soit rétablie entre le public et la presse et que les décideurs politiques jouent totalement leur partition pour assurer « la liberté de travail des journalistes ».

Selon l’Agence Ecofin qui donne l’information, « face aux différents enjeux liés aux technologies, la prolifération des infox et la liberté de la presse, les participants ont essayé de trouver des solutions communes à des difficultés que partagent désormais la plupart des médias du continent ». « Les progrès technologiques, les nouveaux concurrents, l’essor des réseaux sociaux et l’utilisation croissante des appareils mobiles exigent des organisations médiatiques du monde entier qu’elles explorent des stratégies novatrices et élaborent de nouveaux modèles économiques », souligne Justin B. Smith, PDG de Bloomberg Media Group dans les colonnes d’Ecofin. En tout cas pour le Sénégal, un pas a été franchi ce week-end, avec la publication de la nouvelle convention collective nationale du secteur de la presse, dans le journal officiel numéro 7202 du 9 novembre 2019.

Selon le quotidien L’AS qui donne l’information, ce texte est désormais applicable à tous les organes de presse des secteurs publics et parapublics et autres agents de l’information et de la communication qui servent dans l’administration. Il s’agit là d’un texte qui règle les rapports de travail entre les employeurs et les agents de la presse. Mais l’AS a exprimé un brin d’inquiétude en affichant à sa une du jour, « publication de la convention des journalistes dans le Journal Officiel, une embellie dans la grisaille ».