Sénégal : le Préfet de Pikine interdit les marches

Les militants du Parti démocratique sénégalais (PDS) de Me Abdoulaye Wade et ceux de l’Alliance pour la République (APR) du Président Macky Sall avaient pris la décision de battre le macadam ce samedi, dans la banlieue de Dakar. Avant même d’avoir leur quitus, les militants de Wade, soupçonnant un coup fourré de l’APR, ont préféré tout bonnement reporter leur marche à une date ultérieure. Après l’interdiction par le Préfet de Pikine de la manifestation des jeunes militants de l’APR et le désistement des Libéraux, il ne restait que les femmes proches de Macky de marcher, au cas où elles obtiendraient le feu vert du Préfet de Pikine. Sauf que ce dernier, jugeant dangereux de laisser des centaines de milliers de personnes déferler dans la banlieue, avec notamment des risques de débordement, a interdit cette manifestation. Du coup, point de marche, et la bombe annoncée ce samedi, qui devait découler de l’explosion entre le frottement des deux partis (APR et PDS) dont les itinéraires avaient un point de ralliement, est désamorcée.