Sénégal : le « mathématicien des rythmes » Doudou Ndiaye Rose s’est éteint

Le mythique batteur de tam-tam du Sénégal, Doudou Ndiaye Rose, est décédé ce mercredi des suites d’une courte maladie. Agé de 85 ans, il quitte ce monde laissant derrière lui toute une population orpheline.

Le monde de la musique sénégalaise est en émoi. Le célèbre batteur Doudou Ndiaye Rose a rendu l’âme ce mercredi au Sénégal. Il a rendu son dernier souffle à l’hôpital Aristide le Dantec quelques jours après avoir fêté son 85ème anniversaire.

Une triste nouvelle qui surprend toute la population puisque que Doudou Ndiaye Rose a assisté ce mardi à la cérémonie de levée de corps de Vieux Sing Faye, le père du célèbre chanteur et amie de Youssou N’Dour, Mbaye Dièye Faye. Vieux Sing Faye est décédé des suites d’une longue maladie.

Doudou Ndiaye Rose laisse derrière lui plus de quarante enfants. Sillonnant le monde muni de son précieux instrument le tam-tam, Doudou N’diaye Rose a fièrement représenté la culture sénégalaise à travers le monde. Passionné de percussions, il a transmis son art dans de multiples pays.

Son parcours musical débute à l’âge de neuf ans à Dakar, la capitale sénégalaise. « Enfant, avant de se rendre à l’école certains jours,
il m’arrivait d’entendre le son du sabar (mot wolof désignant le tam-tam, cela me donnait des frissons et m’émerveillait », disait-il. Passionné par ces instruments, il s’installa chez les grands-parents plus compréhensif que son père sur son désir de devenir musicien. « Le tam-tam est comme un signe du destin », aimait dire celui qui parallèlement à la musique, exerçais pendant plus de 40 ans le métier de plombier.

Ayant pu transmettre sa passion de la percussion à travers son orchestre des Tambour Majors, groupe où ses enfants ont pu joué, la relève de cet immense artiste semble assuré.

Lire aussi:

 Doudou Ndiaye Rose : « Mix » comme métissage