Sénégal : le frère de Macky Sall, son épouse et son chauffeur testés positifs au Covid-19

Aliou Sall, frère du Président Macky Sall

Au Sénégal, Aliou Sall, frère du chef de l’Etat, Macky Sall, a été testé positif à la maladie à Coronavirus. Le maire de Guédiawaye est interné à l’hôpital Dalal Diamm, à Dakar.

Il ne manquait plus que cela. Le Coronavirus frappe au cœur même de la République du Sénégal. Il s’agit du frère du Président sénégalais, Aliou Sall, maire de la vile de Guédiawaye (banlieue dakaroise), qui a été testé positif au Coronavirus. Pire, on apprend aussi que l’épouse de l’ancien Directeur de la Caisse des dépôts et consignations est aussi malade de Covid-19. Comment le virus a-t-il réussi à intégrer la famille Sall ?

C’est la question que se posera le citoyen lambda, mais qui trouve une toute simple explication. Selon les informations publiées dans la presse sénégalaise, le maire de Guédiawaye, frère cadet de Macky Sall, a été contaminé par son épouse, elle-même contaminée par son chauffeur. Aux dernières nouvelles, Aliou Sall a été interné à l’hôpital Dalal Diamm de la banlieue dakaroise. Les agents de sa municipalité auraient été mis en quarantaine pour éviter une propagation de la maladie.

Ces nouvelles contaminations, qui touchent la plus haute sphère de ce pays d’Afrique de l’Ouest, interviennent à moins d’une semaine de la reprise des cours pour les classes d’examen, prévue le 2 juin prochain. Laquelle reprise des cours demeure une casse-tête pour les parents, surtout qu’elle intervient dans un contexte de grande pandémie, avec le Sénégal qui a franchi la barre de 3 000 cas (3 161 cas). Donc une progression toujours dangereuse de la maladie.

La contamination du frère du dirigeant sénégalais intervient aussi dans un contexte très particulier. En effet, alors que le Sénégal traite ses patients à l’hydroxychloroquine associée à l’Azithromycine, l’Organisation Mondiale de la Santé, a, ce lundi 26 mai 2020, indiqué que « les essais cliniques à base d’hydroxychloroquine allaient être suspendus temporairement afin d’évaluer correctement les potentiels bienfaits ou les possibles effets néfastes de ce médicament ». Reste à savoir quel traitement devra subir le frère du chef de l’Etat.