Sénégal : la statue de la Vierge Marie profanée

Le jour de la fête de célébration de l’indépendance, des inconnus ont fait irruption dans une église de la banlieue de Dakar pour voler des objets et détruire la statue de la vierge Marie. Les chefs religieux musulmans et chrétiens dénoncent la profanation des lieux saints.

(De notre correspondant à Dakar)

Après la profanation des cimentiers, c’est au tour des églises d’être victimes des attaques perpétrées part des individus non encore identifiés. Au début de la soirée du 4 avril, jour de la fête de l’indépendance au Sénégal, l’Eglise Marie Immaculée des Parcelles Assainies (banlieue de Dakar) a reçu la visite des personnes agressives. Ces dernières ont profané la statue de la Vierge Marie et ont emporté d’autres objets sacrés.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Le Cardinal Théodore Adrien Sarr, la plus haute autorité de l’Eglise catholique du Sénégal qui réagissait à la profanation de la statue de la Vierge Marie de l’église des Parcelles Assainies est convaincue que ses auteurs ont pour mission de semer la zizanie dans les rangs des croyants. « Les auteurs de ces actes, je leur demande de réfléchir à leur responsabilité. Je me demande si ce n’est pas des provocations envers la communauté catholique parce que ce n’est plus des actes isolés ».

Ce dernier lance un appel à ces personnes malintentionnées : « Quand vous voyez des gens qui vivent en paix, se permettre de venir perturber cette paix, c’est grave ! C’est devant Dieu que je les interpelle pour leur dire : respectez la paix que vous avez trouvé, respectez que les gens vivant au Sénégal et ne travaillez pas à la perturber. Pour moi, faire cela, ce n’est faire l’œuvre de Dieu, mais c’est plutôt l’œuvre du diable qui lui, ne cherche qu’à diviser et ne cherche qu’à semer la haine et la mort », a conclu le Cardinal Théodore Adrien Sarr.

Le collectif des imams et oulémas ont dénoncé ces profanations à travers leurs serments d’hier, vendredi 5 avril. Ces hommes religieux ont demandé à l’Etat de renforcer la sécurité dans les lieux saints et de traquer les coupables.

Selon une source policière, un suspect a été arrêté et serait de confession chrétienne et ne jouirait pas de ses facultés mentales.