Sénégal : gouvernement et mouvements religieux s’insurgent contre le film islamophobe

A l’instar des autres pays arabo-musulmans, le Sénégal vit une situation de désolation et d’amertume, suite au film sur le prophète Mohammed, L’innocence des musulmans. Pour se faire entendre, les mouvements musulmans, chrétiens et le gouvernement ont envoyé des messages de protestation aux pays dont est originaire ce film, les Etats-Unis et Israël.

(De notre correspondant)

Le film L’innocence des musulmans ne cesse de faire jaser. Au Sénégal, un mouvement islamiste s’insurge appelant à sanctionner le réalisateur et les acteurs de ce film jugé blasphématoire pour l’islam. Le président sénégalais Macky Sall s’est, lui-aussi, élevé contre ce film islamophobe tout en condamnant les violences anti-américaines survenues dans plusieurs pays, notamment ceux du Maghreb, du Monde arabe.

Dans une déclaration publique, adressée aux missions diplomatiques, organisations internationales accréditées au Sénégal, le Mouvement « Ali Yacine » s’insurge contre l’acte ignoble perpétré contre la personnalité du Saint Prophète et le Saint Coran par Sam Bacile, le réalisateur du film L’Innocence des musulmans. Ce Mouvement condamne violemment l’acte du cinéaste, et estime que « ce film américano-israélien contre le Prophète Mohammed est une provocation planifiée et exécutée par soixante acteurs et une équipe de quarante-cinq personnes. C’est suspect et provocateur. Et pour le réaliser, il faut être soit fou, soit machiavélique ». Pour le Mouvement « Ali Yacine », « ce n’est pas la première fois que le prophète Mohammed est victime de diffamation par le tandem américano-sioniste ». « Souvenez-vous des versets sataniques de Salman Rushdie, en passant par les caricatures danoises du prophète, pour terminer, aujourd’hui, avec le film L’innocence des musulmans, un film à petit budget diffamatoire sur le messager de Dieu », dénote-t-il. Ce qui lui fait dire que ce film a comme objectif de promouvoir la division et les conflits inter-religieux.

De sanctions lourdes contres les auteurs

Le Mouvement « Ali Yacine » estime, en tout cas, que « la profanation insensée, infâme et répulsive du « Glorieux Coran », dans un pays qui se dit respectueux des libertés, est déplorable. Imaginons un instant, un individu vouloir mettre le feu à la Constitution et au drapeau américains, sur son sol. Quelle serait la réaction de l’Administration américaine ? », s’interroge le mouvement islamiste pour qui, « si l’Amérique se dit préoccupée et respectueuse de l’Islam et des musulmans, elle doit arrêter et châtier les auteurs de ce film, qui ne restera jamais sans punition de la part des vaillants hommes et femmes animés par un amour sincère envers Dieu et ses Symboles ». Et d’ajouter « Cet acte n’est un simple acte de folie, ou de démence provenant d’un groupe de forcenés. Non, loin de là, c’est un acte d’animosité bien dirigé, contre à peu près des milliards de monothéistes ; ce qui est une étape dans le processus de vouloir démanteler « l’islam ». A cette occasion, le Mouvement invite tous chefs religieux musulmans et chrétiens du Sénégal à manifester contre cet acte « ignoble », dans leurs sermons et homélies.

Macky Sall invite Obama et Netanyahou à raisonner leurs citoyens

Macky Sall, Président en exercice de l’Organisation de la Coopération Islamique, a exprimé ce samedi, sa profonde indignation suite à la production et à la diffusion de ce film. « Cet acte irresponsable et répugnant qui constitue une grossière provocation portant gravement atteinte au sentiment religieux des musulmans et aux symboles de leur foi », déplore le chef de l’état sénégalais dans un communiqué. Le Sénégal estime « qu’aucun prétexte, y compris la liberté d’expression, ne saurait justifier la diffamation d’une religion et de son message. Et les dirigeants des deux peuples (Etats-Unis et Israël) d’où sont originaires les auteurs sont appelés à raisonner leurs citoyens ».

En revanche, le président Macky Sall condamne également les attaques mortelles dirigées contre des diplomates américains, en réaction à la diffusion du film, et présente ses condoléances à leurs familles, ainsi qu’au gouvernement américain.

Dès la semaine prochaine, des set-in sont programmés devant les ambassades américaine et israélienne basées au Sénégal. La sécurité a été renfoncée aux alentours de ces représentations diplomatiques depuis le jeudi dernier.

Lire aussi :

 Violences anti-américaines : « Il ne faut pas tomber dans la théorie du complot »

 Film anti-islam : colère noire dans le monde musulman

 Libye-Egypte : 1 film, 1 Américain tué et une ambassade saccagée