Sénégal, Etats-Unis : Macky Sall charge à nouveau Donald Trump

Le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, n’a toujours pas digéré la sortie du Président américain, Donald Trump, qualifiant certains pays d’Afrique et Haïti de « merde ». Ce jeudi, le dirigeant sénégalais a encore recadré le Président des Etats-Unis d’Amérique.

A Dakar,

Macky Sall revient à la charge. Le chef de l’Etat du Sénégal, qui n’a toujours pas digéré la sortie du Président américain, Donald Trump, qualifiant certains pays d’Afrique et Haïti de « merde », a encore chargé le Président américain, ce jeudi 18 janvier 2018.

Le chef de l’Etat sénégalais a saisi l’opportunité du 1er Sommet du Forum mondial pour la paix universelle pour tirer, à nouveau, à boulets rouges, sur Donald Trump. « Cette Afrique doit se dresser fermement contre toute forme de dérive raciste, xénophobe et négationniste. Parce que toutes les cultures et toutes les civilisations sont d’égale dignité », a dit le chef de l’Etat sénégalais, qui recevait un prix pour le Leadership et la Bonne gouvernance. Cette distinction lui a été remise Dr Hak Ja Han Moon, fondatrice de la Fédération pour la paix universelle. Cette nouvelle sortie de Macky Sall, intervient une semaine, jour pour jour, après celle de Donald Trump.

En effet, le jeudi 11 janvier 2018, recevant des sénateurs démocrates et républicains pour tenter de trouver un accord afin de régulariser la situation des « dreamers », ces jeunes arrivés illégalement aux Etats-Unis quand ils étaient enfants, Donald Trump s’est demandé « pourquoi voulons-nous que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? ». Dès le lendemain, Macky Sall n’avait pas caché sa colère, convoquant l’ambassadeur des Etats-Unis, et recadrant Donald Trump en ces termes : « Je suis choqué par les propos du Président Trump sur Haïti et sur l’Afrique. Je les rejette et les condamne vigoureusement. L’Afrique et la race noire méritent le respect et la considération de tous », avait indiqué le chef de l’Etat, dans un tweet.