Sénégal-Ebola : des lave-mains au Magal de Touba

Alors que le Magal de Touba qui est un pèlerinage de la confrérie mouride au Sénégal s’ouvre ce jeudi, les autorités sénégalaises font de la prévention contre le virus Ebola en mettant des lave-mains à la disposition des centaines de milliers de disciples présents dans ce lieu saint.

Cette année, le Magal de Touba sera au cœur des préoccupations du gouvernement sénégalais. Afin d’éviter d’autre cas d’Ebola dans le pays, le gouvernement a mis en place, à Touba, durant le Magal, des lave-mains. Ces derniers, fabriqués par un inventeur sénégalais, vont être installés par le ministère de la Santé.

Ce lave-mains a été crée il y a 7 ans par un ancien vendeur ambulant nommé Mamadou Saliou Diallo, rapporte RFI. A cause de l’épidémie de choléra qui sévit en Afrique, ayant touché la ville sainte de Touba en 2004, il invente ces lave-mains. Ceux-ci fonctionnent avec quatre robinets et un réservoir d’eaux sales. Une invention mobile et très économique en eau, selon lui.

Le Sénégal a dû faire face à un cas de virus Ebola, en octobre dernier. Il s’agissait d’un cas d’un jeune Guinéen, qui a été guéri au bout de deux semaines. Le pays reste en alerte face au virus qui continue de sévir dans les pays qui lui sont frontaliers.