Sénégal : découverte d’un nouveau gisement de pétrole

La société écossaise Cairn Energy a annoncé ce lundi la découverte d’un gisement de pétrole au Sénégal.

Le groupe écossais Cairn Energy a annoncé ce lundi la découverte d’un deuxième gisement pétrolier au large des côtes du Sénégal. Une annonce qui intervient un mois après avoir confirmé un premier puits. Selon le groupe, ce deuxième gisement appelé « SNE-1 », dont les potentialités doivent encore être confirmées, se situe à 1 100 mètres de profondeur et à environ 100 kilomètres au large des côtes de Sangomar, dans le littoral sud-ouest du Sénégal.

« Il s’agit d’une découverte pétrolière importante pour Cairn et pour le Sénégal. Sur la base des estimations préliminaires, il s’agit d’une découverte à potentiel commercial qui ouvre un nouveau bassin sur les rives de l’Atlantique », selon le directeur général de Cairn Energy, Simon Thomson. « En partenariat avec les autorités sénégalaises, la co-entreprise va évaluer toutes les informations pour décider comment faire fructifier ces découvertes, avec un forage explorateur en 2015 ».

Ce nouveau gisement se trouve à 24 kilomètres du gisement de pétrole FAN-1, dont la découverte avait été présentée il y a un mois comme « la plus significative depuis le début de l’exploration pétrolière au Sénégal » par le directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen). D’après Petrosen, la facture pétrolière du Sénégal tourne autour de 10% de son produit intérieur brut.

Comme FAN-1, SNE-1 fait partie de trois blocs offshore couvrant une superficie de 7 490 kilomètres carrés, co-exploités par Cairn, qui dispose de 40% des parts, l’américain ConocoPhillips35%), l’australien FAR 15% et Petrosen (10%). Toutefois, Cairn avait tenu à préciser après l’annonce de sa première découverte en octobre dernier qu’il n’y avait « aucune production de pétrole et seulement un champ de production de gaz onshore dans le pays ».