Sénégal : Barack Obama à Dakar en fin juin

Lors de son audience dite de « Solidarité démocratique » à la Maison blanche en compagnie des Présidents malawite Joyce Banda et sierra-léonais Ernest Bai Koroma et du Premier ministre cap-verdien José Maria Pereira Neves, le Président Macky Sall avait invité son homologue américain au Sénégal. Chose promise chose due : Barack Obama sera en visite à Dakar, en fin juin.

(De notre correspondant à Dakar)

Dans le cadre d’une tournée africaine, le Président des Etats-Unis, Barack Obama, sera en visite au Sénégal, du mercredi 26 au vendredi 28 juin prochain. L’annonce a été faite par la RFM (radio privée). Cette visite du numéro 1 des Américains influera sur la vie des Sénégalais.

Déguerpissement des marchands ambulants

L’on apprend que c’est le Président des Etats-Unis, Barack Obama, qui est la cause des soucis des marchands ambulants de Dakar. En effet, leur déguerpissement serait lié à la visite annoncée de Barack Obama dans la capitale sénégalaise. Selon des informations publiées dans La Tribune, la visite du président américain au Sénégal, serait la raison du soutien du chef de l’Etat, Macky Sall, au maire de Dakar, Khalifa Sall, dans sa volonté de débarrasser Dakar et ses artères de ses marchands ambulants. D’ailleurs, durant le week-end dernier, le centre-ville a été débarrassé de ses tables et autres étals qui jonchaient toutes les grandes artères de Dakar. Les marchands ambulants, orientés vers des sites de recasement, avaient prévu de battre le macadam, avant de renoncer à la dernière minute. Toutefois, la tension reste vive, avec notamment les forces de l’ordre déployées dans les artères de Dakar.

Des agents de la sécurité sénégalaise au FBI

La sécurité de Barak Obama et celle de sa famille sont les premières préoccupations de Macky Sall, selon le site derniereminute.sn. Il avait d’ailleurs pris cet engagement conditionnant l’acceptation de la visite du Président américain à Dakar. Pour matérialiser cela, Macky Sall a envoyé, sur la demande du FBI, des agents de sécurité aux États-Unis pour une meilleure formation. C’est un nombre important d’agents, notamment de la Brigade d’Intervention Polyvalente (BIP) et du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) qui sont en formation aux Etats-Unis depuis bientôt deux semaines, apprend-on du site sunuker.com. Il s’agit également à cette occasion d’échanger avec la sécurité rapprochée du Président américain Barack Obama. Le pensionnaire de la Maison blanche sera accompagné de son épouse Michelle Robinson Obama et de ses filles Malia (15 ans) et Natasha (plus connue sous le prénom de Sasha, 11 ans).