Sénégal : aucun signe de coronavirus chez les 3 commerçants en provenance de Chine

Le Sénégal continue d’huiler son dispositif de prévention contre le coronavirus. Dans la région de Thiès (70 km de Dakar), tous les districts sanitaires limitrophes de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), sont en état d’alerte. D’ailleurs dans la région, 3 commerçants en provenance de la Chine ont été suivis de très près. Mais après 14 jours d’observation, ils ne présentent aucun signe de la maladie.

Dans la région de Thiès, où se trouve l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), l’alerte est donnée depuis quelques semaines, contre le coronavirus. C’est ainsi qu’un dispositif est mis en place et tous les districts sanitaires limitrophes de l’AIBD sont en alerte maximum, avec un dispositif prêt à intervenir en cas de besoin. Il s’agit des districts de Pout, Poponguine, Khombole, Mbour.

Il s’y ajoute la réunion ce mercredi 12 janvier, du comité régional de gestion des épidémies, installé depuis l’apparition du virus Ebola dans la sous-région, pour passer en revue le dispositif opérationnel. C’est parce que la destination chinoise est très prisée par les commerçants sénégalais. D’ailleurs dans la région de Thiès, Dr Malick Ndiaye médecin chef régional a annoncé que 3 commerçants en provenance de la Chine étaient sous surveillance. Mais après 14 jours, ils ne présentent aucun signe de la maladie. Et à l’échelle nationale, 100 personnes ont fait l’objet d’un suivi dans les mêmes conditions, au niveau des districts sanitaires, mais au finish aucun cas de coronavirus n’a été diagnostiqué.

Dr Malick Ndiaye a appelé les Sénégalais à ne pas céder à la peur car, non seulement les bonnes décisions ont été prises pour protéger le pays, mais aussi le système sanitaire national est capable de faire face à toutes les situations. Selon lui, tout passager qui débarque à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) en provenance de la Chine épicentre de la maladie, est suivi quotidiennement et pendant 14 jours, avec des examens appropriés.