Sénégal : à peine nommé, le nouveau DG de la police démissionne

Ibrahima Diallo, nommé lundi matin comme directeur général (DG) de la police nationale en remplacement de Codé Mbengue a démissionné à moins de 24 heures après sa nomination. Les quotidiens sénégalais parus hier ont cité M. Diallo dans plusieurs scandales comme celui des passeports numérisés.

(De notre correspondant)

Nommé lundi matin comme directeur général (DG) de la police nationale en remplacement de Codé Mbengue, Ibrahima Diallo a démissionné de son poste moins de 24 heures après sa nomination.

Le commissaire Ibrahima Diallo, ingénieur informaticien, jusque là directeur de l’automatisation des fichiers, est réputé pour être un homme de main de Me Ousmane Ngom, ancien ministre de l’Intérieur par ailleurs membre numéro 2 du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Il a été mis au centre de la lugubre histoire du marché des passeports numérisés. Un scandale financier portant sur la somme exorbitante de 118 milliards de Francs CFA, selon le journal Libération. Avec une « violation flagrante de tous les textes qui régissent la passation des marchés publics », selon les mots éclairants d’un rapport d’audit de la Cour des comptes.

Instruction a été donnée de traduire Monsieur Diallo devant une commission d’enquête à l’époque. Car l’affaire est tellement grave qu’elle menace la sécurité nationale. Le rapport de la Cour des comptes l’illustre assez clairement. « Le contrat révèle qu’aucune disposition n’a été prise pour assurer la confidentialité et la protection de l’information fournie par l’Etat et destinée à alimenter les systèmes gérés par l’Iris, alors que les données transmises par l’Etat sont relatives à l’état civil des populations sénégalaises ».

Selon nos sources, l’entourage du commissaire Ibrahima Diallo lui a suggéré dans la matinée d’hier, mardi 28 mai, de démissionner à la tête de la direction nationale de la police. Et ce dernier s’est plié à la volonté de ses proches, rejetant celle du président de la République Macky Sall qui l’a nommé. Dans la soirée, un communiqué de la présidence stipule : Monsieur Abdoulaye NIANG, Commissaire de Police divisionnaire de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Général de la Police nationale, en remplacement de Monsieur Codé MBENGUE, Commissaire de Police divisionnaire de classe exceptionnelle, appelé à d’autres fonctions. Monsieur Mody NDIAYE, Commissaire de Police divisionnaire de classe exceptionnelle, est nommé Directeur de la Police de l’Air et des Frontières, en remplacement de Monsieur Mamadou THIANDOUM, Commissaire de Police divisionnaire, appelé à d’autres fonctions

Cette crise, qui prévaut dans la police nationale, fait suite à la « promenade » du Coordonnateur du PDS, en Mauritanie. Pourtant, ce dernier était sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire. Le responsable des jeunes actuellement en prison, Bara Gaye, a refusé de déférer à une convocation de la police, après avoir déclaré que le Président avait retiré les passeports diplomatiques des chefs religieux pour les remettre aux homosexuels. En défiant les forces de sécurité, Bara Gaye a dit « préférer se rendre à la police le lundi matin ».