Sénégal : 2 ans de prison pour le faux gynécologue violeur

Au Sénégal, un homme qui se faisait passer pour un gynécologue, violant ses patientes, a été condamné à 2 ans de prison.

Mamadou Ba, en plus de se faire passer pour un gynécologue, se permettait de violer les filles qu’elles est censée consulter, a été condamné, ce jeudi 14 avril 2016, à 2 ans de prison. L’homme, un vendeur dans une pharmacie, se fesait passer pour un gynécologue et ne se privait pas de violer les jeunes filles dakaroises. .

Selon Koaci, c’est un père de famille âgé d’une quarantaine d’années qui a été attrait devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Mamadou Ba, domicilié aux Parcelles Assainies unité 26, est marié et père de deux enfants. Le site précise que le « gynécologue violeur » est poursuivi pour les chefs d’accusation que sont : l’administration de substances nuisibles à la santé, usurpation de fonction et viol, Mamadou Ba a osé nié les faits.

A en croire une de ses victimes, une étudiante à l’école des douanes âgée de 26 ans et répondant au nom de Diouma Diatta, « quand j’y suis allée chez lui sur son appel, il m’a diagnostiqué avant de m’apprendre que mes jours étaient comptés. Il m’a alors injecté un produit qui m’a fait dormir. Je sais que je suis restée enfermée dans la chambre de 9h du matin à 1h du soir, lui était sorti. A son retour je lui ai demandé ce qu’il m’avait fait mais il n’a voulu rien me dire ».

Pour sa part, Mamadou Ba nie tout en bloc. « Je ne connais pas la dame et je ne l’ai jamais rencontrée. Je suis persuadé que c’est un coup monté. Elle m’a trouvé chez moi en me demandant de l’eau. J’ai perdu mon téléphone deux semaines avant cette affaire comment pourrais-je joindre une personne. Surtout que je ne connais pas », s’est-il défendu.

Dans son réquisitoire, le procureur a conseillé aux juges de bien vouloir déclarer coupable le sieur Mamadou Ba pour les délits d’administration de substance nuisible à la santé, de viol et usurpation de fonction et de le condamner à une peine 10 ans ferme. L’homme a finalement été déclaré coupable et condamné à 2 ans ferme assorti d’une amende de 2 millions.