Sénégal : 1 Français tué dans une attaque rebelle

Des rebelles lourdement armés du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) ont attaqué la localité touristique de Kafoutine située à 75km de la ville de Bignona (sud). Des boutiques et une banque ont été pillées. L’armée sénégalaise est intervenue et parle d’un bilan provisoire de cinq morts, dont une fille et un ressortissant français, ainsi que des pertes dans le camp du MFDC.

(De notre correspondant)

Selon un conseiller rural joint par Afrik.com, qui a requis l’anonymat, « les assaillants, armés de RPG7 et d’AK 47, ont fait irruption dans le village de Kafountine chef lieu de la communauté rurale vers 20h30 et visé le bureau local du Crédit mutuel du Sénégal (CMS). Les éléments du cantonnement militaire de Kafountine ont eu des accrochages avec les assaillants, après avoir été informés de leur présence dans la localité ». Au moins cinq personnes ont été tuées au cours de cette attaque. Une dame, restauratrice de son état, a péri sous les balles des assaillants, ainsi que sa sœur. Les rebelles ont également perdu deux de leurs éléments au cours des échanges de tirs avec l’armée.

D’autres sources nous informent que les assaillants ont réussi à pénétrer dans l’enceinte de l’agence du Crédit mutuel de la localité pour emporter trois à quatre millions de FCFA. Sept boutiques, un mini marché et une épicerie ont aussi été pillés.

1 Français mort

Selon le commandant de la Zone militaire numéro 5, El Hadji Babacar Faye. « Dans la nuit de vendredi, nous avons retrouvé le corps sans vie d’une jeune fille. Nous avons déjà enregistré deux blessés civils au débarcadère de Kafountine. Ils ont été évacués à l’hôpital par nos soins, malheureusement, l’un d’eux a succombé à ses blessures. En opérant un ratissage samedi matin, nous avons retrouvé un autre corps, celui d’une femme. Le bilan est de deux femmes et un homme tués chez les civils. Au moment du ratissage, il nous a été rapporté le décès d’un homme de race blanche, dans un hôtel. Qui pourrait être un ressortissant français. Ce cas pourrait être détaché de l’attaque. La gendarmerie est en train de mener des enquêtes », a indiqué le colonel Faye devant la presse.

Selon la même source, un caporal-chef a été légèrement blessé lors des accrochages avec les assaillants. L’armée a aussi affirmé avoir ramassé les corps de deux assaillants, trois armes et dix motos abandonnées sur le lieu de l’attaque. Par contre, les assaillants ont emporté deux armes des soldats qu’ils ont trouvées dans le poste de la gendarmerie de Kafountine.

Accusé, le mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), qui lutte pour l’indépendance de la Casamance depuis plus de 30 ans, n’a pas encore revendiqué cette attaque meurtrière.