Semaine de la diversité : l’heure des bilans

Le colloque national sur la diversité s’est efforcé de faire le point, mercredi, sur l’état de la diversité en France. Organisé dans le cadre de la 7ème « Semaine de la diversité », qui se tient du 7 au 12 juin, les débats ont été animés et instructifs. Un incident à signaler toutefois : invité à prononcer un discours, le ministre de l’Immigration Eric Besson a rebroussé chemin, ayant trouvé la salle trop clairsemée à son goût.

La 7ème « Semaine de la diversité », qui se tient du 7 au 12 juin, a atteint sa vitesse de croisière mercredi avec la tenue d’un colloque-bilan à l’Institut du Monde Arabe. Les échanges ont porté sur la diversité en société, dans la politique, les médias et la culture. Ont notamment pris part à cette manifestation, organisée par Dogad Dogoui, président du Club Africaagora, Mustapha Saadi, de la Coordination des Berbères de France (CBF), Stéphane Méterfi, président de Débarquement jeunes et Roger Anglo, de la Fédération des Associations Africaines et Créoles (FAA).

L’incident Eric Besson

Arrivé en début d’après-midi pour y prononcer un discours, le ministre de l’Immigration Eric Besson a décidé de rebrousser chemin après s’être retrouvé dans un auditorium presque vide. «Lors de son intervention, il devait faire deux annonces majeures dont je ne connais pas la teneur », regrette Dogad Dogoui, le président du Club Africagora et organisateur de la manifestation. Point de scoop à se mettre sous la dent. En désertant la salle ainsi, les participants ont-ils voulu boycotter l’impopulaire ministre de l’Immigration ? « J’espère que non », soupire M. Dogoui. Ce chef d’entreprise, qui est conseiller de l’exécutif de l’UMP, n’a en tout cas pas caché sont inquiétude suite à cette mésaventure : « Je ne sais pas quelle sera l’incidence de cet incident ».

Les intervenants se sont efforcés de dresser un bilan de la diversité en France autour de la thématique « Société – Politique ». A grands renforts de statistiques, le président de la Fédération des Associations Africaines et Créoles, Roger Anglo, s’est attelé à démontrer le manque flagrant de minorités dans la vie politique en France. « La représentation nationale, parlement et sénat, ne compte pas plus de 7 parlementaires issus de la diversité visible», déplore-t-il.

Les minorités sont-elles visibles ?

Mustapha Saadi, avocat et co-fondateur de Berbère télévision, a quant à lui rendu compte de son expérience au sein de la Coordination des Berbères de France dont il est le président. Un réseau, qui regroupe plus de soixante associations, actif depuis 2003 en milieu scolaire. « Notre travail consiste à aller dans les écoles, dans les quartiers où nous avons mis en place des permanences juridiques pour les jeunes », explique-t-il. L’école est aussi le terrain de prédilection de Stéphane Méterfi, venu de Rouen présenter son association Débarquement jeunes, active depuis déjà dix ans dans les quartiers difficiles. Stéphane Méterfi s’est éveillé au combat associatif après le meurtre de son frère par une « bande de fachos » dans la banlieue de Rouen au début des années 90. Grâce à sa détermination, mais aussi à son bagout, il a pu petit à petit gagner la confiance des responsables locaux et rallier à sa cause des personnalités comme feu l’Abbé Pierre. Il est en outre l’un des instigateurs de la « Nuit des Trophées », le « Festival de Cannes des banlieues », qui s’efforce de mettre en avant les talents des cités à travers une cérémonie de remise de prix.

La 7ème Semaine de la diversité se poursuit jusqu’au 12 juin. Dans ce cadre, un forum emploi visant à mettre en relation entrepreneurs et jeunes diplômés est organisé jeudi à Paris. Il sera suivi d’un débat autour du sport et de la diversité à l’occasion de l’ouverture de la Coupe du Monde le 11 juin. La manifestation sera clôturée samedi avec la tenue des « Assises nationales de l’Intégration ».

 Consultez le programme de la 7ème Semaine de la diversité