Sécurité en région sahélo-saharienne : Acte 3 du Processus de Nouakchott à Niamey

Niamey se prépare à accueillir l’Acte 3 du Processus de Nouakchott, qui vise à renforcer la coopération régionale en matière de paix et de sécurité dans la région sahélo-saharienne.

La capitale nigérienne, Niamey, se prépare à accueillir la troisième réunion ministérielle des pays membres du processus de Nouakchott, qui vise à renforcer la coopération régionale en matière de paix et de sécurité dans la région sahélo-saharienne.

La cérémonie d’ouverture aura lieu ce mercredi 19 février 2014, à Niamey, au Niger. Ce processus de concertation et de coordination, sous la conduite de l’Union africaine (UA), a été lancé dans la capitale mauritanienne le 17 mars 2013. Il inclut les pays de la région sahélo-saharienne, à savoir l’Algérie, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Libye, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Tchad.

Outre le fait de viser au renforcement de la coopération régionale en matière de paix et de sécurité dans la région sahélo-saharienne, le processus comporte également des interactions avec les organisations régionales et sous-régionales, ainsi qu’avec les Nations unies et des partenaires internationaux.