Secrets de famille

Mensonges, chantages, drogues, kidnapping, meurtres et secrets familiaux, le dernier roman de Mike Phillips,  » Les droits du sang « , réunit tous les ingrédients d’un bon polar.

Zorro des temps modernes, le journaliste Sam Dean doit encore venir en aide à un vieil ami pour retrouver Virginia Baker, la fille d’un parlementaire ambitieux. La dernière livraison de Mike Phillips, Les droits du sang, nous promène dans l’Angleterre multiraciale, celle du système D, de la prostitution, de la drogue, des maisons de correction… le tout sur fond d’une histoire familiale politiquement incorrecte.

Comme dans ses précédents romans, c’est à une enquête de haut vol que Mike Phillips soumet Sam Dean, le journaliste-détective noir. Contacté par Pete Holmcroft, un ancien copain de fac, Sam Dean doit retrouver Virginia Baker, la fille aînée d’un député du parti des Conservateurs et futur ministrable, Grenville Baker. Virginia a quitté son appartement de Kensington en compagnie d’un dénommé Roy, sans laisser un mot à ses parents.

L’Angleterre multiraciale et puritaine

Les enquêtes de Sam Dean, menées au pas de course à Londres et à Manchester, ne sont pas que policières. La pègre, la drogue, la prostitution, le racisme, la violence, le blanchiment d’argent, les secrets familiaux et le désir de reconnaissance donnent une dimension particulière à l’oeuvre de Mike Phillips. Guyanais d’origine, arrivé à Londres en 1956, l’auteur nous plonge dans l’Angleterre multiraciale et puritaine.

Il décrit avec emphase et une certaine lucidité l’Angleterre que les Anglais ne veulent ni voir ni connaître.  » A Marble Arch, je me suis arrêté devant une rangée de cabines téléphoniques. Il y en avait six, mais une seule en état de marche. Dans les autres, les appareils avaient été systématiquement arrachés et laissés par terre. Quand, j’ai ouvert la seule cabine restée intacte, une odeur d’urine m’a agressé les narines. Les parois étaient couvertes de noms et de numéros de téléphone « .

Les droits du sang de Mike Phillips est un autre regard sur le roman policier. Un polar new generation où le diable n’est pas forcement noir et les Blancs pas absolument innocents.

Pour commander le livre.