Scandinaves décapitées au Maroc : peine de mort confirmée

Les deux touristes scandinaves tuées au Maroc

Au Maroc, un tribunal antiterroriste a confirmé en appel la condamnation à mort de trois hommes pour l’assassinat de deux touristes scandinaves décapitées au mois de décembre.

Le tribunal antiterroriste de Salé, près de Rabat, au Maroc, a confirmé en appel, ce mercredi 30 octobre 2019, la condamnation à mort de trois hommes pour l’assassinat de deux touristes scandinaves décapitées au mois de décembre. Ils avaient agi au nom des djihadistes du groupe Etat islamique (EI). Un quatrième homme a vu sa peine passer de la perpétuité à la peine capitale. Le tribunal a par ailleurs confirmé les peines prononcées contre 19 accusés.

Alors qu’elles campaient dans des montagnes du Haut-Atlas (sud du Maroc), au mois de décembre 2018, deux Scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen, une Danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, avaient été assassinées. Un drame qui avait meurtri le royaume entier. En première instance, le tribunal avait condamné les quatre principaux suspects à verser 190 000 euros de dédommagement aux parents de Maren Ueland, tout en rejetant la requête de la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui réclamait 930 000 euros au royaume du fait de sa « responsabilité morale ».

Le cerveau du groupe, Abdessamad Ejjoud, un radicalisé de 25 ans, avait avoué avoir organisé le meurtrière avec deux compagnons, Younes Ouaziyad, 27 ans, et Rachid Afatti, 33 ans, qui avait filmé la scène. Les prévenus  étaient jugés notamment pour « constitution de bande en vue de commettre des actes terroristes ».