« Saqayti » : une trouvaille marocaine pour l’environnement

« Saqayti » – ma fontaine en arabe – est une borne automatique substituant aux fontaines publiques dans les régions reculées du Maroc. Fonctionnant avec des cartes prépayées, les bornes fontaines ont facilité l’accès à l’eau potable, évité le gaspillage et réalisé d’importantes économies. Dominique Héron, Directeur des partenariats de Véolia Environnement, en a fait une présentation lors du forum organisé par l’association Alliés à l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation 2009.

En milieu rural, certain quartiers ne peuvent être desservis individuellement en eau potable, pour des raisons structurelles ou financières. La seule solution devant les habitants est de recourir aux fontaines publiques qui délivrent de l’eau à volonté. Ce système provoque toutefois le gaspillage et la surconsommation de l’eau d’où une facture très salée à la charge des collectivités locales. Pour corriger ces dysfonctionnements, de nouvelles bornes fontaines automatiques « Saqayti »- ma fontaine en arabe- ont été mises en place par Véolia Environnement Maroc. Elles fonctionnent avec une carte à puce créditée chaque mois, d’un volume d’eau prépayé par les communes.

Ce nouveau procédé bénéficie à la fois aux villageois et aux communes. Les habitants n’ont plus à faire la queue pour s’approvisionner en eau potable. « Et cela a réduit de manière significative les risques d’échec scolaire chez les enfants et notamment les filles astreintes à la corvée d’eau », se réjouit Dominique Héron, Directeur des partenariats chez Véolia Environnement. Le système a permis également d’éviter des piratages du réseau et d’instaurer une ambiance conviviale dans les quartiers, ajoute-t-il.

Profitant de l’énergie solaire, les bornes fontaines permettent également aux autorités locales de budgéter leur consommation – 50 à 70% d’économies réalisées – et de préserver ainsi leurs ressources en eau. Testées en 2006 à Témara (6 kms de Rabat), les bornes fontaines automatique ont été étendues au nord du Maroc et les autorités de Tanger prévoient d’en implanter une cinquantaine aujourd’hui. Cette initiative de développement durable qui a value plusieurs récompenses à l’opérateur français mérite d’être dupliquée dans d’autres pays en voie de développement.