Salif Kossouka Ouédraogo, un patron burkinabé peu recommandable

Salif Kossouka Ouédraogo, 36 ans, patron du groupe Kossouka, « spécialisé dans les activités d’import-export, de transport et de représentation internationale », est sorti le 16 janvier de prison. Il
est accusé d’être impliqué dans la tentative d’assassinat contre Travaly Bandyan en octobre 2008, le représentant de la firme britannique British American Tobacco (BAT) au Burkina. La multinationale venait de résilier son contrat de distribution avec le groupe dont le patron semble préférer les menaces à la négociation commerciale, rapporte Jeune.afrique.com.