Salah Abdeslam repéré par la police belge à Molenbeek 2 jours après les attentats de Paris

L’un des principaux suspects des attentats de Paris, Salah Abdeslam, a été repéré deux jours après les attentats de Paris dans la ville de Molenbeek.

La police belge aurait-elle pu interpeller à temps le principal suspect des attentats de Paris, du vendredi 13 novembre, notamment Salah Abdeslam ? C’est la question qui mérite d’être posé lorsqu’on sait que le principal suspect des attaques qui ont ensanglanté la capitale française a été repéré à Molenbeek, deux jours après les attentats de Paris. C’est le ministre belge de la Justice, Koen Geens, lui-même, qui l’affirme, lors d’une interview, qui sera diffusée, ce mercredi soir, sur la chaîne belge VTM.

Le ministre aurait précisément affirmé qu’il « se trouvait vraisemblablement dans une habitation de Molenbeek, deux jours après » les attaques, rapporte le site belge Het Laatste Nieuws. La position de cet homme, actuellement en fuite, aurait été connue par les services de renseignements, la nuit du dimanche 15 au lundi 16 novembre.

Seulement, une loi belge de 1967 interdit les perquisitions entre 21 heures et 5 heures du matin sauf en cas d’incendie ou de flagrant délit. Selon le quotidien La Libre Belgique, les affaires liées au terrorisme ne dérogeant pas à cette règle, la police ne serait donc intervenue qu’en fin d’après-midi, après avoir obtenu un mandat de perquisition. Sauf qu’il était trop tard, Salha Abdeslam ayant déjà pris la poudre d’escampette.

Les attaques de Paris ont en tout fait 130 morts et 350 blessés. La France a été très émue suite à cette tuerie, qui a aussi été suivie dans le monde entier. Partout sur la planète, des messages ont été envoyés pour soutenir le pays et surtout les familles des victimes. Commis au nom de l’organisation de l’Etat islamique, les attentats de Paris montrent une fois de plus qu’aujourd’hui aucun pays n’est à l’abri du terrorisme.