Sahara Occidental : Nouvelles négociations prévues en mars 2011

A la suite d’une nouvelle série de pourparlers informels entre les délégations du Royaume du Maroc et du Front Polisario qui se sont déroulées ce weekend à Greentree, à Long Island, les deux parties ont prévu de se rencontrer dès le mois de mars 2011« afin de construire une nouvelle dynamique dans ce processus ».

« Les parties se sont engagées dans des discussions approfondies sur des approches innovantes afin de construire une nouvelle dynamique dans ce processus, sur la base de rencontres régulières. A cet égard, les deux parties ont présenté et discuté de façon préliminaire des idées concrètes qui seront développées lors de la prochaine session de pourparlers informels en mars 2011 », a indiqué dimanche par communiqué l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, Christopher Ross.

« Les propositions des deux parties ont de nouveau été présentées. A la fin de la réunion, chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre comme base unique des négociations à venir », a-t-il ajouté tout en soulignant que les discussions « ont eu lieu dans une atmosphère d’engagement sérieux, de franchise et de respect mutuel ».

Les discussions se sont déroulées dans le cadre de la Résolution 1920 du Conseil de sécurité. Les délégations des Etats voisins, l’Algérie et la Mauritanie, étaient également présentes aux sessions d’ouverture et de clôture.

Les parties se sont félicitées de la reprise des visites familiales par avion. Comme convenu lors de la troisième réunion de rencontres informelles, les quatre délégations prévoient de rencontrer le Bureau du Haut Commissaire pour les réfugies à Genève début février afin de passer en revue dans sa totalité la mise en œuvre du Plan d’action pour les Mesures de confiance et d’avancer vers le lancement des visites par voie terrestre.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental fait l’objet depuis 1976 d’un différend entre le Maroc et le Front Polisario. Le Maroc a présenté un plan pour l’autonomie du Sahara occidental. La position du Front Polisario est en revanche que le statut final du territoire doit être décidé lors d’un référendum incluant l’indépendance comme option.