Sahara occidental : l’Algérie et la France s’accordent à l’insu du Maroc

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, était en visite en Algérie. Au terme de sa visite officielle, l’Algérie, « les deux pays se sont félicités de la constance de l’engagement de l’ONU et de la communauté internationale pour un règlement juste et durable de la question du Sahara occidental ».

L’Algérie et la France ont salué la « constance » de « l’engagement » des Nations Unies et de la communauté internationale pour un règlement « juste et durable » permettant l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, écrit le site APS.

Au terme de la visite officielle effectuée par le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, en Algérie, les deux pays, dans un communiqué conjoint rendu public ce mardi, « se félicitent de la constance de l’engagement de l’ONU et de la communauté internationale pour un règlement juste et durable » de la question du Sahara occidental, relève le site algérien.

L’APS poursuit, toujours selon le communiqué conjoint que ce règlement doit être « basé sur une solution politique mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément aux principes et aux objectifs de la Charte des Nations Unies, ainsi que des résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité de l’ONU ».

L’Algérie et la France « apportent tout leur soutien aux efforts déployés par l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross », indique le communiqué conjoint repris par l’agence. L’ambassadeur de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD) à Alger, Brahim Ghali, a jugé « positive » la position de la France sur le règlement du conflit du Sahara occidental exprimée dans ce communiqué conjoint.

Pour sûr, ces quelques phrases, prononcées dans ce communiqué conjoint, ne seront sans aucun doute pas appréciées du côté du Maroc qui, de toute évidence, était l’absent le plus présent.