Sahara occidental : Ban Ki-moon appelé à l’aide

En visite au siège de l’ONU, à New-York, Mohamed Abdelaziz sollicite l’aide de Ban Ki-moon. Le chef du Front Polisario invite le secrétaire général des Nations-unies à se rendre au Sahara occidental, pour assurer une médiation afin de débloquer la situation. Après 38 ans de conflit, le Maroc et le Front Polisario se disputent toujours la souveraineté du Sahara occidental.

Ban Ki-moon appelé à l’aide. Mohamed Abdelaziz, le chef du Front Polisario, invite le secrétaire général de l’ONU à se rendre au Sahara Occidental, pour assurer une médiation afin de débloquer la situation. Et pour cause, après 38 ans de conflit, le Maroc et le Front Polisario se disputent toujours la souveraineté du Sahara occidental.

« Je l’ai (Ban Ki-moon) invité à venir visiter la région pour encourager le processus de solution, c’est à dire le référendum mais aussi participer à la protection des droits de l’homme au Sahara occidental », a déclaré Mohamed Abdelaziz, en visite au siège de l’ONU, à New-York.

Le chef du Front Polisario a, par ailleurs, exhorté les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU à se rendre au Sahara occidental. Un appel qui a reçu une réponse catégorique : « Ce n’est pas à l’ordre du jour », a affirmé Mark Lyall, le président du Conseil de sécurité.

Manifestation de 400 femmes

La situation semble, en effet, bloquée. Le Maroc a réussi, en avril, à convaincre les Etats-Unis d’abandonner leur volonté d’inclure une enquête sur les droits de l’Homme au Sahara occidental dans le prochain mandat de la Minurso (la Mission des Nations unies au Sahara occidental). Selon les autorités marocaines, les droits de l’Homme sont d’ores et déjà respectés.

Or, la question des droits de la femme, par exemple, est soulevée au Sahara occidental. 400 femmes, en provenance de 45 pays du monde, ont manifesté dimanche 21 avril, à l’hôtel Sheraton d’Alger, au moment de la conférence internationale sur les droits de la femme en Sahara occidental, pour scander « Libérez le Sahara occidental ! », « Le Maroc déhors ! Dehors ! ».

Cela fait 38 ans que ce conflit entre le Maroc et le Front Polisario dure. Depuis 1975, ils se disputent la souveraineté de ce territoire désertique de 270 000 kilomètres de long. Malgré le cessez-le-feu imposé par l’ONU, les deux parties n’ont à ce jour trouvé un terrain d’entente.