Sahara, Maroc, Mission ONU : Paris et Washington en désaccord

Alors que la France a indiqué être favorable à une prolongation d’un an de la Mission des Nations-Unies au Sahara Occidental, les Etats-Unis semblent vouloir imposer un renouvellement pour seulement six mois.

Washington et Paris ne sont pas sur la même longueur d’onde s’agissant s’agissant de la mission de paix au Sahara Occidental. En effet, la France a indiqué être favorable à une prolongation d’un an de la Mission des Nations-Unies au Sahara Occidental (MINURSO). Cette mission vient à échéance à la fin du mois d’octobre 2018. Pour leur part, les Etats-Unis semblent vouloir imposer un renouvellement pour six mois seulement, comme cela a été le cas au mois d’avril dernier.

Pour l’ambassadeur de la France à l’ONU, François Delattre, « la position de la France est de pousser à un renouvellement d’un an, en accord avec une recommandation du secrétaire général de l’ONU (…). Nous pensons que la tendance actuelle, la dynamique actuelle, est positive (…). Il y a un élan, il est nécessaire de bâtir sur cet élan, c’est la position de la France.» «Stabilité sur le sol d’un côté, élan politique de l’autre, c’est sur ces deux tendances que nous voulons construire ». ». Le diplomate s’était confié à la presse, le jeudi 11 octobre 2018.

Washington, qui est d’avis qu’une prorogation de six mois en six mois permet de garder la pression sur les parties, ce qui aurait conduit à prévoir une reprise des discussions début décembre à Genève sous l’égide de l’ONU entre le Maroc, le Front Polisario, l’Algérie et la Mauritanie, plaide pour un nouveau renouvellement semestriel.

Qu’en sera-t-il concrètement ? Six mois ou un an, on en saura plus à la fin du mois d’octobre 2018, avec le vote sur une résolution rédigée par les Etats-Unis, comme à l’accoutumée.