Sahara, Maroc, Algérie : Horst Köhler pour remplacer Christopher Ross

L’Organisation des Nations-Unies a jeté son dévolu sur l’ancien Président allemand, Horst Köhler, pour remplacer l’Américain, Christopher Ross,au poste d’envoyé spécial au Sahara Occidental.

L’Organisation des Nations-Unies a jeté son dévolu sur l’ancien Président allemand, Horst Köhler, pour remplacer l’Américain Christopher Ross,au poste d’envoyé spécial au Sahara Occidental. Christopher Ross avait démissionné au début de l’année 2017.

Selon la presse maghrébine, c’est la première fois, depuis plus de 20 ans, que l’ONU choisit un Européen pour prendre en charger l’épineux dossier du Sahara Occidental. Des sources diplomatiques, relève Algérie Focus, indiquent que le choix de l’ancien Président allemand pour conduire cette mission a été une exigence des Marocains qui veulent à tout prix travailler avec un Européen. Mais rien n’indique que Horst Köhler, 74 ans, va être du coté des thèses du cabinet royal marocain.

Horst Köhler, écrit Algérie Focus, aura pour mission de gérer une situation explosive surtout que les Sahraouis font davantage preuve d’impatience. Mieux, ils menacent de reprendre les armes. En mars de l’an dernier, l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait effectué un voyage dans les camps sahraouis de Tindouf, en Algérie. Ses déclarations, portant notamment sur la colonisation du Sahara Occidental par le Maroc avaient irrité Rabat qui, dans un premier temps, avait expulsé des membres de la mission des Nations-Unies pour le Sahara Occidental, la MINURSO. Rabat était finalement revenu sur sa décision.