Sahara : le Conseil de sécurité de l’ONU reporte l’adoption d’une nouvelle résolution

NEW YORK, 30 août (Xinhua) -- Les représentants participent à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU au siège de l'ONU à New York, le 30 août 2012. La réunion a été convoquée par la France, qui assume la présidence tournante du Conseil pendant ce mois-ci. Fin

Le Conseil de sécurité de l’ONU a reporté l’adoption d’une nouvelle résolution sur la question du Sahara. Les détails.

Alors qu’elle était initialement prévue le lundi 29 octobre prochain, le Conseil de sécurité de l’ONU a reporté l’adoption d’une nouvelle résolution sur la question du Sahara. Elle aura finalement lieu le 31 octobre 2018. Si les négociations jouent les prolongations, c’est du fait que le principal point de cette résolution, notamment la durée du mandat de la mission de maintien de la paix au Sahara, la MINURSO, est à nouveau au cœur des échanges. Traditionnellement prorogé d’un an, à fin avril, le mandat avait été, pour cette année, fixé à 6 mois après moult négociations.

Si les autres se prononcent plutôt en faveur d’une prolongation d’une année, comme proposé par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dans son rapport remis début octobre au Conseil de sécurité, Washington, sous l’impulsion de John Bolton, un fin connaisseur du dossier, ne cache plus sa volonté d’une prorogation de la mission de seulement six mois supplémentaire.

La réduction de la durée du mandat de la MINURSO avait été poussée par les Américains, chargés de rédiger la résolution et qui payent 28,47 % de l’ensemble des opérations de maintien de la paix. Mais l’administration Trump souhaite réduire voire stopper les dépenses à tous les niveaux.

C’est sous ce rapport que, depuis la semaine dernière, Washington a initié une série de rencontres avec les principales parties directement concernées par le différend régional dans l’unique but de les convaincre à adopter sa thèse. Ce report au 31 octobre offre ainsi aux différents acteurs une opportunité en vue de parvenir à un compromis.

Rappelons que l’émissaire de l’ONU pour le Sahara, Horst Kohler, a invité le Maroc, l’Algérie, le Front polisario et la Mauritanie à des discussions, les 4 et 5 décembre 2018, à Genève. Toutes les parties ont accepté de participer à cette table ronde.

 

…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/70369/sahara-conseil-securite-reporte-l-adoption.html

…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/70369/sahara-conseil-securite-reporte-l-adoption.html