Sahara : la police marocaine a-t-elle violenté des femmes sahraouies ?

La police marocaine est accusée d’avoir fait subir des violences physiques contre des milliers de femmes sahraouies vivant au Sahara Occidental.

Des violences physiques perpétrées par des policiers marocains, contre des milliers de femmes sahraouies, au cours des 20 dernières années. C’est ce qu’a révélé une récente enquête menée par des organisations et associations, a indiqué l’agence Sahara Press Service.

Le journal indique que « l’enquête sur la violence contre les femmes sahraouies à El-Ayoune montre que 10% des femmes (tous âges confondus) vivant dans les territoires sahraouis ont subi des violences physiques de la part des policiers et des officiers au cours des 20 dernières années ».

L’enquête indique que la violence à l’égard des femmes sahraouies reste « l’une des violations des droits humains les plus répétées et qui touche de plus en plus de personnes. Des milliers de femmes sahraouies au Sahara Occidental sont victimes de violences commises par des forces marocaines, en raison de leur engagement pour l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental ».

D’autres données publiées par ces différentes organisations et associations sahraouies révèlent que « plus de 40 femmes sahraouies (tous âges confondus) ont été emprisonnées, violentées et/ou tuées ». Il a par ailleurs été fait état « d’actes de torture » sur des femmes sahraouies qu’aurait commis par le régime marocain. Les organisations pointent du doigt la communauté internationale qui « continue de se murer dans son silence ».

Le journal a rappelé que l’ONG Human Rights Watch, dénonçant que les autorités marocaines « font obstruction au travail de certaines ONG sahraouies de défense des droits de l’Homme sur les agressions physiques contre des militants et des journalistes, en détention ou dans la rue », et « entravent le travail des ONG sahraouies des droits de l’Homme au Sahara Occidental ».