Sahara : l’armée algérienne mène des exercices militaires près du Maroc

Le général algérien Saïd Chanegriha
Le général de corps d'armée Saïd Chanegriha

L’armée algérienne participe à des exercices militaires nocturnes conjoints avec le Front Polisario, au milieu du Sahara Occidental, à la frontière Sud-Ouest avec le Maroc. Selon un communiqué du ministère algérien de la Défense, ces manœuvres militaires à Tindouf sont menées avec des avions de combat, des hélicoptères et des chars de guerre.

Les manœuvres se déroulent du 6 juin au 8 juin, à quelques kilomètres de la frontière avec le Maroc. «Lors des exercices militaires, le degré de préparation des commandants sera vérifié», a expliqué le chef d’état-major de l’armée qui poursuit que le «but des exercices est de mettre à jour et d’adapter les programmes de préparation au combat aux défis émergents, et d’améliorer en permanence le niveau de sophistication professionnelle des militaires, de toutes catégories et grades, et de préparer les forces armées. Pour faire face à toute urgence».

Selon le général de corps d’armée, «la réussite des différents niveaux d’exercices est le reflet fidèle de la justesse de l’approche réaliste adoptée dans ce cadre, qui vise à préparer les forces armées à faire face à toute urgence, avec pleine compétence et en toutes circonstances». Les manœuvres militaires algériennes se tiennent alors que les armées du Maroc et des Etats-Unis organisent, du 20 juin au 1er juillet, une nouvelle édition de l’opération «African Lion», dans différentes régions du sud-marocain, dont Mehbes, non loin de… Tindouf.

«La victoire dans la bataille ne dépend pas uniquement de la qualité des armes et de leurs systèmes avancés, que possèdent les armées. Cela dépend, aussi et avant tout, de la mentalité du combattant, de la qualité de sa formation, du niveau de sa préparation physique et psychologique, ainsi que de sa capacité à prendre les bonnes décisions, en toutes circonstances, et étapes du combat», a tenu à préciser le général Chanegriha.

A lire : La dangereuse manœuvre navale de l’Algérie près de sa frontière avec le Maroc