Rwanda : Victoire Ingabire jugée en appel

Condamnée à huit ans de prison en première instance, en octobre 2012, pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre » et négation du génocide des Tutsis de 1994, Victoire Ingabire, l’opposante rwandaise, est toujours jugée en appel.

« La présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d’opposition non reconnue par Kigali, avait été arrêtée et incarcérée en octobre 2010 peu après son retour au Rwanda. Elle voulait se présenter à la présidentielle face au président Kagame », indique RFI. Un rebondissement est survenu jeudi 16 mai, pourrait peut-être plaider en faveur de l’accusée : en effet, un témoin à décharge protégé est auditionné par la cour. « Son récit contesterait le témoignage-clé pour le parquet d’un des co-accusés de Mme Ingabire », signale le site internet de la radio. Depuis son incarcération en octobre 2010, elle n’a cessé de dénoncer « un dossier judiciaire vide ».

Lire aussi :

 Victoire Ingabire : itinéraire de la prisonnière de Kigali