Rwanda : les opposants sont harcelés

La dirigeante de l’opposition rwandaise, Victoire Ingabire, a été entendue hier par la police. Lors d’une visite au principal mémorial du génocide, la présidente du parti des forces démocratiques unifiées (FDU) a tenu des propos jugés condamnables par les autorités, rapporte BBC New. Coïncidence, son audition a eu lieu le jour de la publication du rapport de l’organisation Human Rights Watch (HWR), qui affirme que l’intimidation et le harcèlement des opposants sont en augmentation à l’approche des élections présidentielles. Le scrutin est prévu le 9 août 2010.