Rwanda : la première usine de vaccins à ARN messager d’Afrique inaugurée à Kigali

Paul Kagame, Président du Rwanda
Le Président rwandais, Paul Kagame

La première usine de vaccins à ARN messager d’Afrique, installée par le laboratoire pharmaceutique allemand BioNTech, a été inaugurée, ce jeudi 23 juin 2022, dans la capitale du Rwanda, Kigali. Objectif : fabriquer à l’horizon 2024 des traitements contre le Covid-19 au profit des populations africaines.

En présence du Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, du président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, le chef de l’Etat rwandais, Paul Kagame a déclaré que «cette inauguration est une étape historique vers l’équité en matière de vaccins». Pour sa part, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a rappelé que «la meilleure façon de lutter contre les inégalités est de mettre les outils entre les mains de ceux qui en ont le plus besoin».

«Pourquoi les Africains n’auraient-ils pas accès aux produits pharmaceutiques les plus modernes et les plus efficaces ?», interroge le PDG de BioNTech, Ugur Sahin, qui estime qu’il n’y a «aucune raison à cela». S’adressant à l’AFP, il a confié que l’idée est que «les vaccins pour les Africains soient produits sur le continent africain». M. Sahin a par ailleurs précisé que le laboratoire prévoyait d’employer une centaine de citoyens rwandais aussitôt après l’opérationnalité de l’usine.

BioNTech a en outre promis de faire bénéficier à ces nouvelles recrues rwandaises d’une formation à la fabrication de plusieurs nouveaux vaccins utilisant la technologie d’ARN messager. Outre le Rwanda, deux autres pays africains vont prochainement abriter des mêmes installations pharmaceutiques. Il s’agit de l’Afrique du Sud et du Sénégal qui bénéficieront de la même technologie que celle déployée au Rwanda et qui garantit des vaccins produits «avec la même qualité que partout ailleurs».

Lire : Afrique du Sud : lancement de la première usine de production de vaccins anti-Covid