Rwanda : l’opposant Karegeya assassiné en Afrique du Sud, Kagamé mis en cause

Patrick Karegeya, l’opposant au Président rwandais Paul Kagamé, ancien chef des services de renseignement extérieur du Rwanda, exilé en Afrique du Sud, a été retrouvé assassiné dans un hôtel à Johannesburg.

Qu’est-il donc réellement arrivé à Patrick Karegeya ? Cet ancien chef des services de renseignement rwandais, et opposant au Président Paul Kagamé, a été retrouvé assassiné dans un hôtel à Johannesburg, a annoncé jeudi son parti, le Congrès national du Rwanda (RNC). « L’opposition du Rwanda est très triste d’annoncer l’assassinat du colonel Patrick Karegeya, à Johannesburg », a indiqué le parti dans un communiqué, précisant que son « corps a été retrouvé dans un hôtel. Il s’y était rendu pour un meeting ».

Selon le parti, il ne fait pas de doute qu’il « a été étranglé par les agents du Président rwandais, Paul Kagame ». Patrick Karegeya, qui a dirigé les services de renseignement extérieur du Rwanda, a longtemps été proche de Paul Kagame, avant d’intégrer l’opposition. Il a finalement dû fuir le Rwanda pour l’Afrique du Sud, en 2007.

Ce n’est pas la première fois qu’un opposant du régime de Paul Kagamé est assassiné. Pas plus tard qu’en juin 2010, un autre opposant rwandais en exil en Afrique du Sud, Faustin Kayumba Nyamwasa, a subi deux tentatives d’assassinat.