Reprise de Libercom : les négociations secrètes entre Orange et le Bénin

Les autorités béninoises et France Telecom Orange seraient en train de négocier secrètement la reprise de Libercom Sa, la société de téléphonie mobile de Bénin Telecom Sa.

Les autorités béninoises et l’opérateur français France Telecom Orange (FTO) négocieraient discrètement la reprise de Libercom Sa, la société de téléphonie mobile de Bénin Telecom Sa, suite à l’appel d’offre visant à privatiser l’opérateur béninois. Le directeur de FTO aurait rencontré, dans les locaux de l’ambassade du Bénin à Paris, une délégation de la commission nationale de dénationalisation.

Orange ne cache pas son ambition de se développer en Afrique, un continent où l’utilisation du téléphone portable ne cesse d’augmenter, et met tout en oeuvre pour acquérir l’opérateur historique de téléphonie mobile au Bénin, rapporte 24haubenin.

FTO a bien l’intention de renforcer sa présence en Afrique en s’implantant prochainement au Bénin et au Togo. Dans une déclaration relayée par l’agence Reuters, il y a quelques mois, l’ancien vice-président exécutif en charge de la stratégie d’Orange, Elie Girard, affirme que « la proximité du Togo et du Bénin avec les activités existantes d’Orange au Mali et au Sénégal les rend plus attractifs ».

Malgré la diffusion d’un appel d’offre, il ne serait pas étonnant de voir Orange faire l’acquisition de Libercom. Le journal béninois 24haubenin en est d’ailleurs convaincu : « Vu la célérité avec laquelle le gouvernement béninois à travers l’Autorité transitoire des régulations des Télécommunication a lancé le processus de privatisation de Libercom d’autre part, et eu égard aux récentes réunions à Paris avec les membres de la commission technique de dénationalisation d’autre part, on peut affirmer que Orange France a de fortes chances d’être déclarée adjudicataire au terme du dépouillement de l’appel d’offres sur la privatisation de Libercom Bénin Sa ».