« Rengaine » : Touche pas à ma sœur !

rengaine1.jpg

Rengaine, le premier film de Rachid Djaïdani, sort en salles ce mercredi 14 novembre après avoir été applaudi et primé au dernier festival de Cannes, à la Quinzaine des réalisateurs.

On pourrait résumer Rengaine à un Roméo et Juliette à Paris aujourd’hui. Mais cela serait réducteur. Car Roméo, noir comme l’ébène et prénommé Dorcy, est ici un acteur sans rôle, toujours perdant des castings qu’il enchaîne, joué par Stéphane Soo Mongo, drôle et touchant. En face, Sabrina, algérienne et musicienne, est malheureusement dotée de quarante (!) frères qui refusent catégoriquement le mariage. Elle est interprétée par Sabrina Hamida, délicate et déterminée. Et l’aîné, Slimane (joué par Slimane Dazi, menaçant mais cachant bien son jeu), décide de faire le tour de tous ses frères pour annoncer la nouvelle et trouver ce fameux Dorcy afin de lui faire définitivement passer l’envie du mariage mixte.

Ce conte urbain moderne n’a rien d’une histoire d’amour à l’eau de rose puisqu’il choisit de plonger avec humour et énergie dans le racisme qui sévit entre deux communautés. Un sujet pas si fréquent dans le cinéma français et explosif au bon sens du terme. Comme le souligne son réalisateur, qui a été boxeur de haut niveau mais aussi écrivain : « Mon film est un boxeur borgne mais il a un bon uppercut ».

Réalisé à l’arrache, tourné pendant neuf ans, sans un sou, sans comédien professionnel, Rengaine parcourt les rues d’un Paris qui n’est ni celui des cartes postales, ni celui des bas-fonds. C’est le Paris des boutiques de Barbès ou de Strasbourg Saint Denis, des terrains de basket grillagés de Jaurès, du canal de la Villette, mais aussi des parcs et de la place des Abbesses. Un film toujours en mouvement. Dorcy cherche du travail, Slimane cherche Dorcy. Souvent cadré très serré et au plus proche de ses personnages, Rengaine les suit en train de marcher, de travailler, de jouer : seuls les deux amoureux quand ils sont ensemble sont à l’arrêt, sereins dans leur bulle. Filmé principalement dehors, Rengaine réussit pourtant à évoquer des sentiments profonds et à rajeunir une bataille vieille comme le monde : celle de la détermination d’un couple contre les préjugés religieux et identitaires du reste du monde. Un film en liberté.

Réalisateur : Rachid Djaïdani

Acteurs : Sabrina Hamida, Stéphane Soo Mongo, Slimane Dazi

La web série du film sur Facebook

Distribution : Haut et Court