Rencontres africaines en vue pour les Bleus

Les équipes nationales de football du Cameroun et de l’Afrique du Sud rencontreront la glorieuse et pluriethnique équipe de France en octobre, à l’occasion de deux matches déjà préparés comme des fêtes.

France – Cameroun au Stade de France le 4 octobre, puis Afrique du sud – France à Ellis Park le 7. Les Bleus de toutes les couleurs, encore tout auréolés de leurs victoires successives à la Coupe du monde puis à l’Euro 2000, s’apprêtent à vivre deux grandes fêtes du football avec les footballeurs de deux grandes nations du foot africain.

Ce seront, à chaque fois, des matches amicaux. Pour autant, on peut s’attendre à un spectacle sportif de qualité. Les Lions indomptables ne font-ils pas figure de favoris du prochain tournoi olympique de Sydney ? Quant à l’Afrique du sud, elle démontre actuellement une excellente forme dans le cadre du tournoi de qualification au Mondial 2002.

Henri Emile, l’entraîneur-adjoint des Bleus était hier en Afrique du sud où son équipe jouera pour la première fois. Il a confirmé la présence de ses plus grandes stars en octobre, de Zidane à Thierry Henry en passant par Youri Djorkaeff et David Trezeguet notamment. Henri Emile a également fait part du désir, exprimé par plusieurs joueurs, de rencontrer l’ancien président Nelson Mandela. Il semble que la rencontre sera cependant impossible, l’ancien prix Nobel de la Paix ayant prévu d’être en vacances à cette période.

Les mauvais souvenirs d’Issa

Côté sud-africain, ce match sera le premier du nouvel entraîneur Carlos Queiroz. Autant dire qu’un succès des Bafana Bafana aurait un retentissement tout particulier. Les deux premières rencontres des deux équipes s’étaient soldées par une victoire française. La dernière, en particulier, a laissé un souvenir cuisant au défenseur Pierre Issa, qui a marqué deux fois contre son camp dans un match (0 – 3) joué à Marseille (son propre club à l’époque) lors du dernier Mondial.

Quant aux Camerounais, qui jouissent d’une très grande popularité en France depuis l’époque du grand Roger Milla (longtemps pilier du club corse de Bastia, tout porte à croire qu’ils seront accueillis chaleureusement au Stade de France.