Renault-Nissan va investir près d’1 milliard d’euros au Maroc

Le Groupe mondial de construction automobile Renault-Nissan a décidé d’investir près d’1 milliard d’euros pour la mise sur pied d’une usine à Tanger (nord du Maroc), susceptible de créer quelque 35.000 postes d’emploi directs et indirects.

Ce projet sera concrétisé aux termes d’un protocole d’intention, signé dans la ville du Détroit sous la présidence du roi Mohammed VI, par le président de Renault-Nissan et le Premier ministre marocain Driss Jettou.

Il s’agit, selon la même source, « de la construction d’un site industriel d’une capacité de production d’environ 200.000 véhicules par an à partir de 2010 et de 400.000 véhicules à plus long terme, en plus de véhicules dérivés de la « Logan » pour Renault et pour Nissan des véhicules utilitaires qui seront exportés partout dans le monde ».

Le montant des investissements prévus pour les installations est estimé à 600 millions d’euros, avec une première phase à 350 millions d’euros. A ce montant, s’ajoutera un investissement entre 200 et 400 millions d’euros.

L’usine sera construite sur une superficie de 300 ha dans une Zone franche. 90% de la production seront dédiés notamment au marché mondial et 10% au marché marocain, d’Afrique du Nord et du Moyen- Orient.

Renault est déjà présent au Maroc via sa filiale Somaca, détenue à près de 80%, premier constructeur automobile local et détenteur de 30% du marché marocain qui compte actuellement près de 100.000 véhicules neufs.

Les ventes totales de Renault et de Nissan dans le monde s’élèvent à plus de 5,9 millions de véhicules en 2006, soit 9% du marché mondial. L’alliance entre les deux géants de l’industrie automobile figure parmi les quatre premiers constructeurs et regroupe cinq marques commerciales (Nissan et Infiniti pour Nissan, Renault, Dacia et Samsung pour Renault).